L'Orchestre‎ > ‎Galerie‎ > ‎

Archives 2013-2015

2015

Articles de presse

[La Dépêche - 20/03/2015] Concert. Grands chœurs d'opéras à la Halle
Photo DDM Michel Viala

Sous l'impulsion du chef d'orchestre Jean-Guy Olive et de la chorale «A Croche voix» dirigée par Pierre Espiaut, un grand concert vocal est présenté le 4 avril à la Halle aux Grains.
Un jour, un rêve, une idée. C'est ainsi que Jean-Guy Olive, à la direction du «Chœur Lyrique du Grand Toulouse», résume le concert de Grands chœurs d'opéras qu'il dirige le 4 avril à 20 heures à la Halle aux Grains. Le projet, ambitieux, mobilise 350 chanteurs issus de six chœurs différents dont «A croche voix» mené par Pierre Espiaut. Les autres formations participant à l'événement sont l'«Ensemble vocal de Castanet-Tolosan», «Cant'Orens», «Cantare», «Chantegrives» et «Tolosa».
Les voix d'Anaïs Constant et Emmanuelle Zoldan
Les voix seront accompagnées de quelque quatre-vingts instrumentistes de l'Orchestre de l'Université de Toulouse (l'OUT), formation dont Jean-Guy Olive est le directeur musical. Enfin, deux voix solistes sont également de la fête : la soprano Anaïs Constans, nommée aux Victoires de la musique classique 2015, et la mezzo soprano Emmanuelle Zoldan. Duos et chœurs d'opéras italiens ou français célèbres sont à l'affiche : «La Traviata», «Don Carlo», «Nabucco» et «Macbeth» de Verdi, «Carmen» de Bizet, «Roméo et Juliette» de Gounod, «Lakmé de Delibes, «La Vie Parisienne» d'Offenbach… À l'approche de la date du concert, le ténor Pierre Espiaut, directeur de l'association culturelle «Roulotte opéra», ne cache pas son enthousiasme. «Après une année de répétitions, cette soirée est une grande récompense de nos efforts. Beaucoup sont des participants sont des chanteurs et musiciens amateurs», se réjouit-il.
L'ensemble vocal réunit quelque 350 chanteurs de six chorales de la région toulousaine. Pour beaucoup, chanter à la Halle aux Grains sera une grande première.
[...]
H.-P. G

[La Dépêche - 02/04/2015] Concert. Jean-Guy Olive et ses choristes à la Halle aux Grains
Ce samedi soir, le «Chœur Lyrique du Grand Toulouse» composé de 350 choristes issus de la région toulousaine chantera sur la scène de la Halle aux Grains. Sous l'impulsion du chef d'orchestre Jean-Guy Olive et de la chorale «A Croche voix» dirigée par Pierre Espiaut, cet événement devrait faire salle comble…
Ou presque, puisque seules quelques places sont encore disponibles. Dès 20 heures, ce grand concert vocal reprendra des airs d'opéras italiens ou français célèbres comme de «Carmen» de Bizet ou encore de «La Vie Parisienne» d'Offenbach. Ces voix seront accompagnées par celles de deux solistes : Anaïs Constant, soprano nommée aux Victoires de la Musique Classique 2015, et la mezzo soprano Emmanuelle Zoldan. Enfin, quatre-vingts instrumentistes de l'Orchestre de l'Université de Toulouse accompagneront le «Chœur Lyrique du Grand Toulouse».
Hugo-Pierre Gausserand

[La Dépêche - 25/09/2015] L'Orchestre de l'Université de Toulouse a séduit le public
Les musiciens de l'Orchestre de l'Université de Toulouse ont fait vibrer la salle du Trépadé . / Photo DDM
L'Orchestre de l'Université de Toulouse (OUT) a ouvert sa saison culturelle en venant donner, samedi dernier, un concert symphonique à la salle du Trépadé. Ce concert qui a dépassé les deux heures, s'est tenu devant un large public.
Plus de 250 personnes sont venues assister à l'évènement musical donné par les 80 musiciens de cette formation symphonique dirigée par Jean-Guy Olive. Après avoir donné des concerts à Toulouse à la Halle aux grains et à Saint-Pierre des Cuisines, dans des sites hospitaliers, dans l'agglomération toulousaine et toute la région Midi-Pyrénées, l'Orchestre de l'Université de Toulouse est venu jouer à Fonsorbes.
Dès les premières notes, le chef d'orchestre Jean-Guy Olive, percussionniste et contrebassiste, chargé de la direction des classes d'orchestre du conservatoire de Toulouse et de l'école de Blagnac, a montré son talent. Cet ensemble brillant a joué en première partie, «L'Ouverture de zampa» de Ferdinand Hérold, «La Rhapsodie pour orchestre et saxophone» de Claude Debussy bien connue des saxophonistes, et «La Danse macabre» de Camille Saint-Saëns. Puis en seconde partie, la musique de film de Star Wars de John Williams a résonné en transportant le public au cœur de l'univers de science-fiction de cette trilogie.
Le matin même, deux musiciens de l'Orchestre de l'Université de Toulouse ont animé à la médiathèque un atelier pédagogique de découverte de quelques familles d'instruments : cordes, bois, cuivres et percussions. Ce moment d'échange convivial entre novices et artistes s'est passé dans la bonne humeur et les enfants ont montré beaucoup d'intérêt pendant l'atelier. 
La Dépêche du Midi 


2014

Articles de presse

[La Dépêche - 29/11/2014] Concerts - Musique. Un orchestre d'amateurs passionnés à Saint-Pierre-des-Cuisines
L'Orchestre de l'Université de Toulouse en concert le 1er décembre à Saint-Pierre-des-Cuisines. La formation de musiciens amateurs est dirigée par Jean-Guy Olive.
Rançon du succès, l'Orchestre de l'Université de Toulouse (Out) a été obligé de doubler son dernier programme de l'année à l'auditorium Saint-Pierre-des-Cuisines. On retrouvera les musiciens amateurs lundi 1er décembre dans la même salle avec une nouvelle fois Rhapsodie pour orchestre et saxophone de Claude Debussy et Les Planètes de Gustave Holst. Jean-Guy Olive, son directeur musical, dirige le concert. Le saxophoniste Dimitri Kuztnetsov, élève à l'ISDAT, l'Institut supérieur des arts de Toulouse, est le soliste de la soirée. Le chœur de femmes du Conservatoire de Musique de Blagnac mêle ses voix aux instruments lors de l'interprétation des «Planètes». Formé de plus 90 musiciens amateurs, l'Orchestre de l'Université se réunit chaque semaine pour répéter. Entretien avec Jean-Guy Olive.
Qui sont les musiciens de l'Orchestre de l'Université de Toulouse ?
Cet orchestre amateur, formé il y a cinquante-trois ans (en 1961) réunit des étudiants et des musiciens de divers horizons. Je le dirige depuis 2008. Certains de ses membres, qui ont effectué des études musicales mais se sont orientés vers d'autres voies professionnelles, veulent continuer à pratiquer un instrument. L'orchestre se renouvelle beaucoup, à cause des étudiants. Mais un noyau de fidèles s'installe ces dernières années. Nous répétons une fois par semaine, plus un dimanche de temps à autre.
Quel niveau peut-on attendre d'une formation de musiciens non professionnels ?
Je pense que le niveau est bon aujourd'hui. L'orchestre peut jouer une partition de cinquante minutes comme celle des «Planètes» de Holst. Pour ce programme à Saint-Pierre-des-Cuisines, donné deux fois, les musiciens ont répondu présent, même si cela représente beaucoup de travail. Le trompettiste Guillaume Verger, président de l'OUT, travaille chez Airbus.
D'autres concerts publics de l'OUT sont-ils prévus cette saison ?
Oui. L'Orchestre de l'Université donnera dimanche 1er février un concert viennois à l'Espace Panel de la Médiathèque Cabanis. Le 4 avril, l'Out est à la Halle aux Grains pour une soirée de grands chœurs d'opéras avec quelque 300 chanteurs et des solistes. Cet orchestre a bien évolué. Le recrutement augmente, le travail des répertoires s'effectue plus vite et l'orchestre est plus présent sur la scène toulousaine. Nous donnons aussi des concerts à l'extérieur de Toulouse.
[...]
Propos recueillis par Anne-Marie Chouchan

2013

Vidéos

Double concerto pour clarinette et alto, Max Bruch

Symphonie fantastique, Hector Berlioz

Les planètes, Gustav Holst

Comments