L'Orchestre‎ > ‎Galerie‎ > ‎

Archives 2009

Articles de presse
[La Dépêche - 14/01/2009] Toulouse. Concert à l'université (UPS) avec son orchestre.
L'Orchestre de l'Université de Toulouse rassemble une centaine de musiciens amateurs d'horizons très divers.
Étudiants, salariés, retraités, ils sont originaires d'Angleterre, du Japon, d'Allemagne, d'Italie, des États-Unis et de France. Tous se retrouvent chaque mardi soir pour partager le plaisir de jouer ensemble sous la direction de Jean-Guy Olive, un chef exigeant et attentif. Un partenariat avec les Hôpitaux de Toulouse permet de répéter dans les locaux chargés d'histoire de l'Hôtel-dieu Saint Jacques ou de La Grave. Créé en 1961 par un professeur d'éducation musicale du lycée Pierre de Fermat, Jacques Deglane, l'orchestre a connu six chefs depuis cette date. Jean-Guy Olive, le septième, a pris ses fonctions au mois de septembre 2008. Percussionniste et contrebassiste, il effectue ses études au Conservatoire de Toulouse où il obtient la médaille d'or en formation musicale, musique de chambre, contrebasse, et direction d'orchestre. Il est aujourd'hui chargé de la direction des classes d'orchestre des Conservatoires de Toulouse et de Blagnac. À la tête de l'Orchestre de l'Université de Toulouse, Jean-Guy Olive consacre ce soir un concert à des extraits d'œuvres d'Anton Dvorak (la 9e Symphonie du « Nouveau Monde »), Giuseppe Verdi (« Aïda »), John Williams et Hans Zimmer (des musiques de films).

[La Dépêche - 06/03/2009] Verfeil. Profanes et mélomanes conquis par l'orchestre de l'Université de Toulouse
Que l'on soit mélomane ou pas,la prestation de l'orchestre de l'Université de Toulouse a ému le public venu très nombreux ce dimanche dans la grande salle d'En Solomiac.
De la musique classique à la musique de films,de Verdi à Zimmer,le talent des 80 musiciens,dirigés par un chef d'orchestre hors pair,a enchanté l'assistance.L'association culturelle «la Bélugo» qui,depuis de nombreuses années,initie et perfectionne des élèves en musique mais aussi au cirque,au théâtre et à la danse,a,par la présentation de cette manifestation peu commune dans nos villages de campagne, donné le goût à ses jeunes élèves du parfait musical. [...]

[La Dépêche - 28/04/2009] - Un choeur gros comme ça
Musique. Concert de collégiens et lycéens à la Halle aux Grains.
Photo DDM, David Bécus
Photo DDM, David Bécus
90 musiciens réunis sous la baguette de Jean -Guy Olive composant l'orchestre symphonique de l'Université et plus de 300 choristes issus d'une dizaine de collèges et lycées de l'académie de Toulouse -parmi lesquels avaient été choisis quelques solistes dont certains très brillants- ont donné, à la Halle aux Grains, sous l'égide de l'éducation nationale, un impressionnant spectacle musical dont la qualité restera dans les annales. Encadrés par leurs professeurs de musique, les élèves de chaque établissement ont préparé le spectacle composé en première partie d'extraits d'« Orphée aux enfers » et de l'opéra bouffe « la Belle Hélène » de Jacques Offenbach. La seconde partie tout entière était consacrée à « La vengeance du Bourdon », une comédie musicale écrite par deux professeurs de musique de l'académie. Les jeunes chanteurs se sont bien tiré des difficultés techniques et des montées chromatiques liées aux partitions d'Offenbach. Bissés, ils n'ont pas hésité à lever la jambe tout en interprétant le french cancan. Puis une escouade de pirates en costume a envahi la scène, a chanté, joué avec conviction talent et humour une aventure pleine de péripéties, de clins d'œil, narrée par deux récitants. Tous ces jeunes étaient accompagnés par un orchestre de lycéens. Leur succès a été immense et mérité. Ce spectacle a prouvé de façon évidente que, bien encadrés, bien coordonnés par Françoise Estival, responsable de la musique au rectorat, les jeunes font preuve de créativité et s'épanouissent dans la pratique des disciplines artistiques.

[La Dépêche - 07/05/2009] Ustou. Un orchestre symphonique en concert.
L'Orchestre de l'Université de Toulouse se produira le samedi 16 mai, à 18 heures, en l'église de Saint-Lizier-d'Ustou. Organisé par le comité des fêtes des Rivières d'Ustou, l'événement musical sera suivi d'un repas montagnard dans la salle Barbiéri, au Trein. Marie-Laure Fort, présidente du comité, explique : « Nous avons eu envie d'offrir aux habitants de la commune et des alentours un concert de qualité où l'échange entre spectateurs et musiciens aura toute sa place, simplement et avec pour seule prétention l'envie de passer un excellent moment ». Dirigé par Jean-Guy Olive, « chef exigeant et attentif », l'orchestre symphonique interprétera des classiques tels que Verdi et sa « Marche triomphale » d'« Aïda » ; la « Symphonie n.9 du Nouveau Monde », d'Anton Dvorak, et le « Chant du ménestrel », du compositeur russe Alexandre Glazounov, par le soliste violoncelliste Jean-Hugues Menin. Des compositions contemporaines sont aussi prévues au programme avec le « Flight to Neverland », du célèbre compositeur de films John Williams.
[...] Une soirée de qualité en perspective, à ne louper sous aucun prétexte.

[La Dépêche - 04/06/2009] Ustou. Un sublime concert dont l'écho résonne encore à Cagateille
La vallée de l'Alet, adulée des pêcheurs et des touristes, peut désormais se flatter d'avoir proposé une manifestation culturelle de qualité en accueillant l'orchestre de l'université de Toulouse. C'est l'église de Saint-Lizier-d'Ustou, magnifiée par le talent du peintre local Jean-Bernard Lalanne, qui eut l'honneur d'accueillir un concert qui restera dans les annales.
Le mérite revenant au dynamique comité des fêtes local, dans le sillage de la présidente Marie-Laure. Cette dernière revient sur ce beau samedi de mai : « Nous voulions démontrer que les activités du comité ne se limitaient pas à la fête locale ou aux lotos. Un challenge que nous avons pu relever grâce au talent de l'OUT. Cinquante-huit exécutants, deux heures de spectacle, débutant par la « Marche triomphale », d'« Aïda », finissant sous les applaudissements et les rappels. Deux heures qui ont transporté de bonheur la nombreuse assistance. L'église affichait complet. »
L'orchestre a proposé son talent. Ustou a proposé sa qualité d'accueil, son sens de la convivialité lors du repas aux 160 convives préparé avec soin par les bénévoles, dont le mérite ne s'est jamais démenti. Des moments forts qui n'ont pas de prix, des moments d'authenticité faisant suite à la qualité artistique des musiciens. Pour le chef d'orchestre Jean-Guy Olive, ce fut une soirée de partage. On l'écoute : « Les spectateurs ont apprécié notre prestation, nous avons apprécié la disponibilité des organisateurs. Quelle chaleur, quelle simplicité ! Je ne sais pas si nous reviendrons en concert, mais je suis sûr que beaucoup d'entre nous reviendront pour poursuivre la découverte de ces sites incomparables, à moins de deux heures de Toulouse ».

[La Dépêche - 19/06/2009] Toulouse. "Requiem" de Mozart à la Cathédrale Saint-Etienne.
Accompagnée par l'Orchestre de l'Université de Toulouse, la chorale Tolosa de l'Institut Catholique de Toulouse a brillamment interprété l'an dernier le « Requiem » de Fauré. Le « Requiem » de Mozart est au programme de cette saison. On y retrouve les mêmes solistes (Nicole Fournié, Marie Cubaynes, Fredéric Mazzotta et Jean-Jacques Cubaynes), ainsi que l'Orchestre de l'Université de Toulouse dirigé par Jean-Guy Olive. Les deux formations ont patiemment préparé ce dernier chef-d'œuvre de Mozart. Ce n'est, en effet, pas une mince affaire pour une chorale que de mettre sur pied une œuvre aussi grandiose. Il a fallu commencer par renforcer les effectifs : une quantité de choristes importante est nécessaire. L'assiduité aux répétitions a fait le reste.
Sous une apparente simplicité, l'auditeur se trouve, avec ce « Requiem », devant un pur joyau de la musique sacrée. L'intensité dramatique touche ici au mystère et parvient au tréfonds de l'âme. Mozart se demandait d'ailleurs si ce n'était pas la mort elle-même qui lui avait commandé son propre Requiem.
« Cette musique élève l'esprit tout en gardant les pieds sur terre. C'est une véritable merveille », confie Véronique Grange, chef de la chorale et professeur de piano au Conservatoire de Toulouse. Jean-Guy Olive, avec le talent qu'il déploie à la tête des orchestres du Conservatoire, dirigera l'ensemble de 160 exécutants. « Le Requiem» de Mozart est une œuvre vraiment particulière. Il m'inspire sérénité, éternité, mais aussi tension, violence et tourment. J'espère que notre interprétation permettra de comprendre ces sentiments contradictoires très personnels. », souligne-t-il.

[La Dépêche - 01/12/2009] Beauzelle. Après l'art contemporain, la musique classique
La musique classique a connu à Beauzelle un succés conséquent,remplissant les 600 places de la salle de Garossos,pour un concert donné par l'OUT (Orchestre de l'iuniversité de Toulouse),dont les 80 musiciens ont su,sous la baguette de Jean Guy Olive, faire jaillir toute l'émotion de la musique romantique,et raconter son histoire depuis sa création.
Le programme prévoyait également une halte dans la musique du XXIe siècle,puisque l'orchestre a créé une œuvre de François Gheusi,jeune compositeur de 36 ans, trés lié à l'OUT.
Le programme démarré par «Poête et paysan» de Von Suppé, s'est poursuivi par un medley des plus belles pages de Puccini: Tosca,Mme Butterfly,la Bohème. La création de «Danse et Choral» basée sur uen rythmique basculant de 4 à 5 temps.Il est passé à la passion espagnole avec «Empuries» de Toldra, avant de bifurquer sur la musique de film et la bande sonore du «Prince d'Egypte» de Schwartz, pour finir en apothéose avec la superbe et tonifiante «Marche Honngroise» de Berlioz.
Ces jeunes musiciens maîtrisent parfaitement les instruments de leurs diverses familles : les cordes,les vents,les percussions.Leur parfaite cohésion sait faire passer les émotions voulues par les compositeurs. Ils surfent du classisisme au moderne,tout en rythmant parfaitement les notes des musiques de films. Ils ont obtenu un trés vif succés mérité; prouvant que la culture n'est pas réservée à quelques cercles élitistes de grandes villes,mais sait également faire vibrer monsieur tout le monde à...Beauzelle.
Aprés l'ovation finale ,ils ont rejoué pour le plaisir de tous :la musique du «Pirate des Caraîbes» et la marche hongroise de Berlioz, toujours dirigés par J.G. Olive, qui s'était affublé d'une perruque grisonnante ajoutant l'humour à la classe.
A noter avant chaque œuvre : les explications d'un speaker restituant chaque morceau dans son époque.

Vidéos

La liste de Schindler (Jan-09 M. Jeusset)


Orchestre de l'Université de Toulouse - Juin 2009 from Mathieu Gestin on Vimeo.

Photos

Université Paul Sabatier - 14/01/2009

Halle aux Grains - 23/03/2009 & 23/04/2009

Ustou - 16&17/05/2009

Cathédrale St-Etienne (Requiem) - 19/06/2009

Répétition à l'Hôtel-Dieu - 15/11/2009

Beauzelle - 28/11/2009

Hôtel-Dieu Saint-Jacques - 15/12/2009

Comments